mardi 30 août 2005

APOTRE d'une civilisation perdue


Le Vent comme mon esprit aspire à l'Aventure
Mes yeux au fond des labyrinthes océaniques
Mes poils forêt imaginaire
Mes pieds foulent tout l'Univers

Le Soleil vestige de mon cœur refroidi
Le sommet des montagnes : pics très proches
Le message m'est parvenu
C'est la dérive des Cultures
Je suis Apôtre d'une civilisation perdue

Articles les plus consultés