mercredi 17 août 2005

INVITATION pour la réouverture de la bibliothèque du Nautilus le 19 août

Salut à toutes et à tous,

Par ce courrier nous avons le plaisir de vous convier à participer et à nous apporter votre concours pour la réouverture du Nautilus, après plus de six mois de fermeture abusive à la suite du
changement de serrure du quatre janvier dernier, en assistant au pot donné pour son inauguration, vendredi prochain, 19 août, à partir de 17 h. Depuis sept mois, l'administration de la Sonacotra nous a refusé l'accès à nos livres et autres matériels de travail, tout en reconnaissant qu'ils étaient notre propriété, biens menacés d'un grand péril du fait de l'abandon et de la dégradation de cet équipement et de nos affaires, jusqu'à ce que nous décidions de réinvestir les lieux suite à une première effraction constatée.

A la suite de l'expulsion sans ménagement de locaux mis à notre disposition pendant deux ans, nous avons pu continuer à enseigner français et mathématiques à un public de jeunes et moins jeunes déscolarisés dans d'autres lieux mis à notre disposition par une association dépendant de la Mairie de Paris. Mais ce litige que l'agence de la Sonacotra dont dépend le foyers traite avec un acharnement inlassable à nous nuire (lettres de dénonciation diffamatoires à nos autres partenaires, acceptation de négociation du service contentieux suite à l'annonce lancement d'une procédure sabotées puis interrompues unilatéralement sans sommation ni motif, silence officiel total depuis la mi-avril malgré nos demande réitérées, mais pressions personnelles à l'encontre des membres de l'association et des résidents du foyers sympathisants), nous a mis dans une situation très délicate qui entrave nos activités pédagogiques et nous met dans l'incapacité de mener à bien nos projets personnels ou collectifs d'études, d'écriture, d'édition et de publications, raisons d'être de l'association.

Cette fermeture cause aussi un grand préjudice aux résidents, souvent en proie à de grandes difficultés sociales et personnelles du fait de leur situation d'exilés ou de la précarité que subit une grande partie de la population qui n'a d'autre recours pour se loger à Paris que de se confier à une société d'Etat connue pour son mépris et ces méthodes brutale envers ses « clients ». Un préjudice d'autant plus important, que cet acte s'inscrit dans une politique systématique de répression des échanges culturels et sociaux entre les résidents par l'administration qui va jusqu'à prétendre interdire à certains de se fréquenter et de s'entraider mutuellement.

Cette situation a décidé des résidents à fonder, ouvert aussi au concours de chacun, le
Collectif Annam qui soutient l'opération et a déjà recueilli cinquante signatures de résidents du foyers pour une pétition demandant :

— la réouverture de la bibliothèque du foyer (plus de 2500 ouvrages appartenant pour l'essentiel à l'association Harissa Sauce Blanche ou à ses membres et sympathisants, ou issus de dons des résidents) ;
— la réouverture de l'atelier informatique (5 ordinateurs récents dont 2 pentium 4, connexion ADSL 512 Kb/s, écrans 17’’, scanner, imprimantes interdits d'accès par la Sonacotra depuis le printemps 2004, à la suite du renvoi du responsable, et malgré la signature ultérieure d'une convention avec une fondation disposée à prendre le relais) ;
et généralement la liberté de réunion et d'accès aux lieux et activités collectifs du foyer Sonacotra du 12, rue d'Annam, 75020 Paris.

Le Collectif Annam a appellé la Sonacotra a prendre en compte ces propositions et à ne pas les laisser sans réponse, comme nous y sommes trop accoutumés. En vain.
Si vous désirez obtenir plus d'informations sur la Sonacotra, nous vous conseillons de faire juste une rapide recherche sur Google ou de consulter la rapide revue de synthèse que nous avons rédigé : «
Pour plus d'infos sur la Sonacotra : La Sonacotra, Société nationale de construction pour les travailleurs, le colonialisme au quotidien et près de chez vous... ». Si vous désirez plus d'information sur la situation au foyer et les enjeux de la conversion de cet ancienne administration de contrôle des travailleurs migrants dans la gestion de la misère sociale, toute nationalité confondue (il y 40 % de personne ayant la nationalité française au foyer), vous pourrez consultez avec profit la discussion qui s'est engagée sur le forum de Télérama « C'est arrivé près de chez vous ».

Vous comprendrez après un survol rapide de ces textes, en quoi votre simple présence peut nous être précieuse, à l'association tout comme aux résidents, qui subissent du fait de leur situation des conditions quasi carcérale pour un prix aussi élevé que n'importe qu'elle autre loyer à Paris. Nous avons par ailleurs constitué un comité de soutien qui compte une vingtaine de signatures auquel nous vous invitons à joindre la votre en nous répondant par mail en précisant vos nom et la présentation que vous souhaitez être rendu publique.
Ces informations et la composition du comité seront rendues publiques sur un site Internet à l'adresse
http://perso.wanadoo.fr/pannam/lenautilus20.html qui sera mis en ligne demain. Nous restons en attendant à votre disposition pour toute informations supplémentaire par mail ou téléphone.
Avec toute notre considération
Salutation nautiliennes


Le Nautilus 20
c o n t a c t :
Jean-Marc Dignac
Association Harissa Sauce Blanche
7, rue Henri Chevreau 75020 PARIS
lenautilus20@wanadoo.fr
01 43 49 77 02

Articles les plus consultés