samedi 23 septembre 2006

FRANCE ou SENEGAL : entre immigration CHOISIE et émigration CONCERTEE

Le "SINISTRE de l’Intérieur" français Nicolas Sarkozy , esclavagiste en chef de son gouvernement, est venu ce samedi 23 septembre 2006 à Dakar capitale du Sénégal, ex-colonie française, faire ses propositions indécentes au peuple sénégalais et signer avec ses autorités un accord abject de recrutement d’ESCLAVES intellectuels. C’est la SOLUTION FINALE (« immigration choisie » ou du moins « immigration concertée » pour reprendre les termes du bonhomme). Et cela à l’heure où les populations françaises d’origine africaine sont écrasées systématiquement dans les banlieues françaises (véritables CAMP de CONCENTRATION à ciel ouvert !) par ce disciple d’Hitler. Celui-là même qui, dans sa traque aux fragiles enfants (scolarisés en France!) d’immigrés africains traumatisés, n’a pas hésité à les déloger dernièrement à Cachan , avec une brutalité policière indescriptible.
Dakar a signé le « pacte » ignoble qui a comme point essentiel l’expulsion (inhumaine) de Sénégalais (et sûrement d’autres Africains) de la France vers le Sénégal. Au procès de l’Histoire nous serons les témoins à charge de ces NEGRES de SERVICE (dirigeants africains !) qui, face aux difficultés auxquelles les jeunes du Continent sont confrontés, ont opté de se dérober devant leurs RESPONSABILITES HISTORIQUES. Face aux nouveaux enjeux posés par la Mondialisation nous pensons que tant que nos dirigeants se complairont dans ce rôle, si humiliant, de porteurs de charges dans les projets obscurs de l’Occident, le Continent sera toujours à la traîne. L’émancipation de l’Afrique passera inévitablement par l’érection d’une nouvelle conscience citoyenne coïncidant nécessairement avec l’émergence de nouveaux leaders compétents et aptes à prendre en mains les destinées du Continent.

Par Papa Oumar FALL

Articles les plus consultés