mercredi 29 novembre 2006

DERIVES au SENEGAL: "il est interdit de penser!!!"

La troublante suite des menaces de mort
[...]Alioune Tine de la Raddho s'est dit victime de menaces persistantes de mort. Avant lui, Abdou Latif Coulibaly, Jacques Habib Sy et récemment Pape Alé Niang et Dié Maty Fall ont connu la même situation. Ces menaces et leurs suites ont la particularité d'être troublantes. Jusqu'ici, on ne connaît pas réellement les auteurs de ces actes anti-démocratiques.

Source:Le Matin.
(mardi 28 novembre 2006)

Articles les plus consultés