lundi 18 décembre 2006

"Sensations jadis étouffées" - Par Papa Oumar FALL

Fruit équatorial
Offrande tombée du ciel.
Des épines venimeuses formaient
Une gerbe vénéneuse tout autour.


Au loin, derrière une bute, une fourmis
À l'air innocent, du regard, humectait son odeur.
La pauvre mâchait son désir
Dans le désert de sa Solitude.


Au loin, vers l'embouchure ensanglantée
La pirogue comme une feuille morte semblait
Chavirer sous l'effet d'une force invisible.
Le grincement mystérieux de la coque sur la surface argentée,
Ravive la cascade coronaire.


Extase !


Les étincelles d'une émotion incongrue pressaient mes yeux,
Comme pour en extraire une substance,
Au glissement chaud,
À la saveur amère.


Là, j'étais réellement au centre de mon Univers
Mon esprit plongeait, déjà, au fond;
Mes lèvres léchaient, encore, les monts abyssaux


Extase !


C'était le rituel du Retour
Et déjà,
Le Soleil se coucha
Et enfin,
Je léchai les deux précieuses pierres :
Phares éteintes d'une Sensation pudique;
Sensations jadis étouffées
Par Papa Oumar FALL

Articles les plus consultés