lundi 2 avril 2007

ESCLAVAGE France : les candidats à la présidentielle interpellés sur la traite négrière

Dakar, 3 avril (APS) - La Fondation européenne du mémorial de la traite des Noirs interpelle les candidats à la présidentielle française sur ‘'l'absence'', dans les débats de la campagne électorale, de la ‘'reconnaissance de la traite négrière'', annonce un communiqué transmis lundi à l'APS.


‘'Plus de 150 ans après l'abolition définitive de l'asservissement des Noirs, il importe de donner corps et âme à la reconnaissance'' de la traite négrière, ajoute le communiqué.

La Fondation européenne du mémorial de la traite des Noirs appelle à la ‘'reconnaissance'' de la traite négrière ‘'par de réels projets de transmission et des actions pédagogiques visant à réduire les inégalités et à réconcilier les communautés''.


Rappelant que la reconnaissance de la traite négrière ‘'a fait l'objet de vifs débats ces deux dernières années'', la fondation considère aussi qu'elle ‘'est au cœur du contrat républicain, donc du vivre ensemble''.


Elle a décidé de ‘'soumettre un pacte Mémoire et histoire qui constitue un engagement de la part des candidats à mettre en place une politique active de la mémoire'', ajoute le texte.


"Nous attendons des candidats de ne pas éluder la question (de la traite négrière) et d'en prendre une position claire avant le second tour de la présidentielle, indique le communiqué.

"Chacun des douze candidats à l'Elysée est invité à répondre aux 10 questions qui seront développées dans le pacte Mémoire et histoire'', annonce la même source, qui ajoute que ce pacte sera présenté le 28 avril prochain à 15 heures au cinéma ‘'Images d'ailleurs''.

Articles les plus consultés