lundi 9 juillet 2007

116 volontaires en formation au CNEPS de Thiès

Thiès, 9 juil (APS) - Le colonel Souleymane Ndiamé Guéye, administrateur du Service civique national, a fait appel ‘'au sens civique et à l'engagement'' des jeunes volontaires de l'agriculture en formation aux techniques agricoles au CNEPS de Thiès.
Souleymane Ndiamé Guéye, qui a félicité le groupe de 116 volontaires sélectionnés sur l'ensemble du territoire, les a invités à ne pas perdre de vue ‘'les notions de discipline et de rigueur'' qui entourent la formation.
‘'Les défaillants seront exclus sans état d'âme'' a-t-il prévenu, ajoutant : ‘'le Service civique national, hormis la formation aux nouvelles de l'agriculture attend de vous des ambassadeurs de sa noble cause, devant servir d'exemples aux autres composantes de la société, tant dans vos actes que de votre comportement de tous les jours''.
Le colonel Guèye a, par ailleurs, rappelé que le programme de formation des volontaires de l'agriculture, qui a démarré en 2003 à Sangalkam, a créé 75 fermes agricoles. Il a mis sur le marché, plus de 1000 de volontaires répartis sur huit promotions. Ceux-ci s'activent avec plus ou moins de bonheur dans leur secteur de formation.
A ce propos, il a invité les jeunes volontaires ‘'à faire preuve d'engagement et d'abnégation pour relever le défi à l'exemple des jeunes des localités de Sangalkam, Loudia Wolof et Mbillor qui ont su mettre à profit l'opportunité qu'on leur a offerte de gagner honnêtement leur vie sans risquer de s'aventurer dans la mer à la recherche de l'eldorado''.
‘'Le Service civique, en dehors de la formation, vous donnera les moyens de démarrer des activités rentables'' a-t-il assuré.
Il a en outre rappelé l'importance que le président de la République Me Abdoulaye Wade accorde au programme de formation des volontaires de l'agriculture, en présidant personnellement ses deux dernières années la cérémonie de prestation de serments et de remise de diplômes, aux volontaires des deux derniers contingents.
Le contingent actuel est composé de 116 garçons dont 21 filles en provenance de toutes les régions du Sénégal. Ils vont subir une formation de trois semaines aux techniques agricoles modernes.

Articles les plus consultés