mercredi 21 novembre 2007

Le Sénégal au bord de l’implosion sociale

photo seneweb

Après avoir déposé une demande d’autorisation de marche pacifique, l’intersyndicale des travailleurs du Sénégal a été reçue vendredi dernier par le gouverneur de Dakar. Hier, selon Mademba SOCK, leader du mouvement, le préfet de Dakar leur a confirmé l’autorisation de leur manifestation (par téléphone) et mieux aujourd’hui, par notification écrite.

A leur grande surprise, le préfet de Dakar lui-même, les a trouvés sur les lieux de leur manifestation pour leur demander de reporter leur marche pacifique. La raison … les échauffourées entre les marchands ambulants déguerpis et le forces de l’ordre pour ne pas dire du désordre. Ces derniers ont tout cassé, saccagé et brûlé sur leur passage. "Ku mën sacc, saccal. Ku mën toc, tojal. Ku mën yaq, yaqal” tel était leur slogan qui signifie litéralement : volez, cassez et saccagez. Une véritable anarchie !!!

photo seneweb

Les syndicalistes trouvent troublante la coïncidence entre l’interdiction de leur manifestation et les faits surprenants survenus à Dakar. Engagés et déterminés, ils se sont, eux aussi, violemment "frottés" avec la police de Abdoulaye WADE.. Ce qui s’est passé aujourd’hui à Dakar est regrettable. Le combat syndical s’annonce long et rude. Seulement la lutte démocratique pour les droits et les libertés du peuple sénégalais en vaut le sacrifice.

Articles les plus consultés