vendredi 9 novembre 2007

SENEGAL: "Déficit de salles et de professeurs, goulots d'étranglement des écoles de Ziguinchor " - APS

Ziguinchor, 9 nov (APS) - Les autorités académiques de Ziguinchor sont confrontées depuis le début de l'année scolaire 2007/2008, effectué le 8 octobre, à ''un réel déficit'' en classes et en personnel enseignant, a indiqué jeudi l'inspecteur d'Académie, Alioune Ndiaye.
Tirant le bilan de la rentrée scolaire, M. Ndiaye, qui s'exprimait lors d'une réunion du Comité régional de développement (CRD), a déclaré que ‘'beaucoup de problèmes'' ont été ‘'recensés'' par ses services. En tête de ces difficultés, il a cité ‘'le déficit en salles de classes''
Ce déficit qui est ‘'un problème récurrent'', se rencontre ‘'surtout dans le moyen secondaire'', a-t-il précisé. A titre d'exemple, il a indiqué que le CEM de Kandé situé dans la ville de Ziguinchor ne dispose que de ‘'22 classes pédagogiques pour 11 salles physiques''.
Une situation qui rend difficile les rotations entre les différentes classes de l'établissement, a-t-il déploré. Le manque de salles de classe reste aussi une réalité dans un CEM de la ville de Ziguinchor, Soucoupapaye, dans lequel on dénombre 13 classes pédagogiques pour 6 salles physiques.
A ces deux exemples, M. Ndiaye a ajouté que ‘'les CEM et le lycée Djignabo de Ziguinchor on atteint leurs extrêmes limites''. D'où, selon lui, la nécessité ‘'d'envisager d'autres CEM et la construction'' d'un lycée de plus dans la capitale régionale, Ziguinchor.
Les établissements scolaires font aussi face à un manque de personnel enseignant, a-t-il signalé.
Sur ce plan, ‘'le manque de professeurs de mathématiques'' constitue ‘'un problème récurrent'', a souligné l'inspecteur d'Académie. Et il se pose ''avec acuité'' au lycée Djignabo. De la même manière, les lycées souffrent, eux aussi, de ce déficit. Ainsi, ‘'à part Thionk-Essyl'', on n'y rencontre pas de professeurs de mathématiques pur''.
Pour ne donner qu'une idée de l'ampleur des besoins en personnel enseignant, la région de Ziguinchor a besoin de 21 professeurs de mathématiques, de trois professeurs de sciences physiques et de sept professeurs d'espagnol.
Au plan des équipements, les autorités académiques signalent que 4262 tables-bancs, 122 armoires, 753 chaises, 170 tabourets et 244 tables sont nécessaires pour combler les déficits auxquels font face les écoles de la région.
Mais ces autorités sont aussi préoccupées par l'absence de terrains de sport et de blocs sanitaires dans certaines écoles. Celles-ci souhaitent la réhabilitation des écoles âgées de plus de 50 ans. Alors que ‘'le nombre d'abris provisoires'' reste ''encore élevé, surtout à Bignona où la plupart des CEM de proximité et des écoles élémentaires'' sont ‘'en terre stabilisée''.

Articles les plus consultés