dimanche 17 février 2008

SENEGAL: ''Lancement d'une pétition nationale contre la dégradation des mœurs'' - APS

Dakar, 17 fév (APS) - Une pétition nationale pour le respect des valeurs morales, religieuses et contre la dégradation des mœurs a été lancée dimanche à la Mosquée du Point E (quartier de Dakar), a constaté un reporter de l'APS.

Cette pétition est la conclusion du travail du comité de suivi du forum du 7 mai 2006 sur ''la dégradation des mœurs et le non-respect des valeurs religieuses dans les média'', a expliqué le docteur Momar Kane, professeur à l'Ecole nationale des travailleurs sociaux spécialisés (ENTSS) et membre dudit comité.

''La pétition est un outil de travail en démocratie pour faire pression aux dirigeants de prendre en compte les préoccupations des citoyens'', a souligné le docteur Kane, précisant que l'initiative vise à ''préserver la société de la dégradation des mœurs''.

''Depuis l'avènement de la pluralité des média au Sénégal, nous avons constaté la dégradation des mœurs. Les programmes de chaines de télévision ne sont pas conformes à nos réalités culturelles et religieuses'', a indiqué Momar Kane.

Par le biais de la pétition, les membres du comité de suivi du forum du 7 mai 2006 veulent, selon leur rapporteur, montrer les ''frustrations des Sénégalais''.

''Il y a eu beaucoup de séminaires et de rencontres mais cela n'a rien donné'', a martelé le professeur en sciences sociales.

Il a par ailleurs indiqué à l'assistance que d'éminentes personnalités telles Abdou Aziz Sy (Junior), Serigne Assane Cissé, Sérigne Abo Mbacké, le khalife des Niassènes, etc. ont déjà signé la pétition.

Dans la pétition qu'il vient de lancer, le comite de suivi demande à l'Etat de verrouiller certains programmes de télévision.

''Nous demandons à l'Etat d'associer les religieux dans la composition du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA) et de créer un conseil de surveillance des programmes de télévisions', a indiqué le docteur Momar Kane.

Plusieurs représentants des familles religieuses, d'anciens ambassadeurs (Falilou Kane), d'avocats (Maître Massokhna Kane) député (Mbaye Niang) ont assisté à la manifestation.

''Quand un pays est en train d'être détruit, ses responsables ne doivent pas regarder la situation se détériorer'', a déclaré l'imam Fadilou Tall, vice-président du comité.

Des délégations venues des régions de Saint-Louis, Louga, Tambacounda et Thiès étaient présentes au lancement de la pétition.

Articles les plus consultés