mardi 1 avril 2008

FIDH/ASADHO/Groupe...- RDC/Conseil des droits de l'Homme - Communiqué

Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH)
ASADHO
Groupe Lotus
Ligue des électeurs

COMMUNIQUE


RDC/Conseil des droits de l'Homme

RDC : suppression du mandat de l'Expert indépendant

Le Conseil des droits de l'Homme avalise la position des autorités congolaises


31 mars 2008 - La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) et ses organisations membres en République démocratique du Congo (RDC)  l'ASADHO, le Groupe Lotus et la Ligue des électeurs regrettent vivement que, malgré la situation alarmante d'impunité massive en RDC, le Conseil des droits de l'Homme ait pris la décision de ne pas renouveler le mandat pays sur la RDC. Cette situation d'impunité en RDC avait pourtant été décrite récemment dans de nombreux rapports des Nations unies, dont celui de l'Expert indépendant sur la RDC, M. Pacéré.

Le mandat de ce dernier a été supprimé à la faveur d'un mécanisme plus faible regroupant des experts indépendants thématiques, chargés d'élaborer des recommandations centrées sur l'assistance technique qui pourrait être fournie à la RDC, censées améliorer concrètement la situation des droits de l'Homme sur le terrain.

« Le mandat pays était le seul à permettre un dialogue continu avec les autorités et le Conseil des droits de l'Homme, dans le but d'améliorer la situation générale des droits de l'Homme dans le pays », a estimé M. Paul Nsapu, Secrétaire général de la FIDH.  « Celle-ci demeure très préoccupante, non seulement dans les domaines couverts par les experts thématiques, mais dans beaucoup d'autres domaines transversaux, notamment celui de l'impunité. »

La FIDH et ses organisations membres en RDC, déplorent que le Conseil ait diminué le poids d'un mécanisme répondant à une situation de violations graves et systématiques des droits de l'Homme alors que celles-ci perdurent avalisant indirectement la position officielle des autorités se targuant  des améliorations « significatives » intervenues dans le pays après le processus électoral.

Contact presse : Karine Appy + 33 1 43 55 14 12 / + 33 1 43 55 25 18 – kappy@fidh.org


 
--




Articles les plus consultés