mardi 11 mai 2010

Areva poursuit sa pollution radioactive au Niger

L'uranium importé du Niger alimente les réacteurs nucléaires hexagonaux. Les impacts de son extraction sur la santé des populations locales et l'environnement restaient encore peu connus. La publication, le 4 mai 2010, d'une étude de Greenpeace commence à combler cette lacune. Ses résultats laissent perplexes sur la stratégie d'Areva, géant français du nucléaire, en matière de « développement durable ». En collaboration avec la Criirad, un laboratoire français indépendant spécialisé dans les mesures de radioactivité, et le réseau nigérien d'organisations non gouvernementales ROTAB, Greenpeace a accédé à proximité des villes minières où opère Areva. Sur place, l'ONG a prélevé des échantillons de sol, d'eau et d'air que la Criirad a ensuite analysés en France pour en mesurer la radioactivité. Résultat : la (...) Lire la suite

 

Articles les plus consultés