jeudi 20 mai 2010

Refus d'entrée en Israel ... Noam chomsky DERANGE

un petit clic sur la photo pour comprendre pourquoi Noam Chomsky dérange


« Denied entry » (entrée interdite), c'est le tampon apposé par les autorités israéliennes sur le passeport de Noam Chomsky. Dimanche 16 mai, alors qu'il arrivait d'Amman (Jordanie) en compagnie de sa fille Aviva et de deux amis, l'intellectuel américain Noam Chomsky (81 ans) a été retenu plusieurs heures par les autorités israéliennes au poste frontière de Allenby bridge, entre la Jordanie et la Cisjordanie.


Sabine Haddad, la porte-parole du ministère de l'Intérieur israélien, lui a indiqué qu'il y avait à cela plusieurs raisons, sans toutefois préciser lesquelles. Libéré après trois heures d'interrogatoire, Chomsky a rapporté les propos de ses interlocuteurs à une chaîne israélienne : s'il est interdit d'entrée en Israël, c'est à cause de ses écrits, pas du goût du gouvernement israélien, lui ont-ils affirmé. « Je leur ai proposé d'essayer de trouver un seul gouvernement au monde qui aime ce que je dis », a répondu Noam Chomsky. Lire la suite


Ce dimanche 16 mai, l'intellectuel américain et activiste politique de renommée internationale Noam Chomsky s'est vu refuser l'entrée en Cisjordanie par Israël. Il a été bloqué par les représentants de l'immigration israéliens alors qu'il tentait de franchir la frontière par le pont Allenby entre la Jordanie et Israël. Il devait se rendre en Ramallah, où il avait été invité à donner une conférence sur la politique étrangère américaine par le département de philosophie de l'université Birzeit. Aucune explication officielle ne fut fournie à Chomsky pour justifier une attente de près de cinq heures et de multiple interrogatoires. Le ministère de l'Intérieur israélien a tenté d'excuser l'action d'Israël en disant qu'il y avait eu un malentendu sur les intentions de voyage de Chomsky et qu'il tentait d'obtenir l'autorisation de l'armée israélienne - qui contrôle l'accès à la Cisjordanie - pour que Chomsky puisse s'y rendre.

« Les faits étaient tout à fait clairs pour tout le monde, il n'y avait aucune base pour un malentendu », a pourtant déclaré Chomsky lors d'une entrevue à la chaîne Al Jazeera English à son retour à Amman. Selon lui, il se serait vu refuser l'entrée en Cisjordanie pour deux raisons: « La première raison est que le gouvernement d'Israël n'apprécie pas le genre de choses que je dis [...]. La seconde raison est qu'ils semblaient contrariés par le fait que j'aie accepté une invitation de Birzeit sans avoir l'intention de donner de conférence dans une quelconque université israélienne [...] ».
Lire la suite


Articles les plus consultés