vendredi 24 décembre 2010

[CETRI] Etat des résistances dans le Sud - Afrique (Alternatives Sud. Cetri-Syllepse)


Vient de sortir de presse, un nouveau numéro de la collection "Alternatives Sud"

Etat des résistances dans le Sud
Afrique

Points de vue du Sud
Editions Syllepse - Centre tricontinental
Volume XVII (2010), n°4, 266 p.

couverture EDR Afrique



Les organisations de la « société civile » se comptent aujourd'hui par centaines dans la plupart des pays africains. Cette prolifération s'est-elle traduite par l'émergence de contre-pouvoirs dignes de ce nom ? En la matière, quantité ne rime pas nécessairement avec qualité. La majorité de ces organisations servent d'abord à capter des financements dans un contexte de dégraissage des appareils administratifs et de déplacement des flux de ressources extérieures vers les acteurs « non étatiques ». Or face aux bailleurs de fonds, la manifestation d'une expertise technique « axée sur les résultats » est devenue un atout plus utile qu'une quelconque représentativité sociale. Quant aux associations qui descendent dans la rue, beaucoup servent surtout de caisse de résonance aux partis en lice, qui les mobilisent au gré de leur stratégie électorale.

Et pourtant... une minorité d'organisations - paysannes, syndicales, des droits de l'homme - ne subordonnent pas la poursuite de leur mission à l'indispensable recherche de financements extérieurs. La pertinence et la constance de leurs prises de position leur confèrent une indéniable légitimité au sein de la population, proportionnelle au discrédit qui frappe les classes politiques. Dans plusieurs pays, ces organisations ont permis de canaliser le mécontentement social et d'installer un rapport de force avec les gouvernants. L'efficacité des méthodes clientélistes et des mécanismes de cooptation rend cependant leurs conquêtes fragiles une fois la mobilisation retombée…

Consulter notre site : www.cetri.be


Articles les plus consultés