jeudi 7 avril 2011

L'épopée des VA-T-EN-GUERRE - par Madis

Il était une fois des soldats de l’ethnie wa-t-en-guerre qui partirent en campagne … Qu’auraient-ils pu faire d’autre que ce que leur nom indique. En en ce temps-là, leurs intérêts, disait-on, étaient menacés, comme toujours. Oui, menacés en terres lointaines d’Efrique, car ils étaient les seuls de ce monde à avoir des intérêts partout.

Mais allez y comprendre pourquoi ces Efriquiens eux avaient choisi d’être assis sur les intérêts de ces gens et, comme si cela ne suffisait pas, de se masquer de la couleur goudron comme pour les narguer…

Voilà pourquoi les Wa-t-en-guerre partirent à la chasse, pardon à la guerre. Partir à la chasse ou partir à la guerre pour les chasseurs d’homme c’est pareil. Enfin je veux dire que la guerre dans ce cas là, c’est un truc bizarre, on ne peut jamais faire ca si on n’a pas la cervelle suffisamment dopée de civilisation et de valeurs démocratiques, et si on n’a pas appris à prendre les hommes pour des animaux, à écraser à l’arme lourde mille cervelles à la fois en se disant « bof ! Même si ces chenapans-là ils ont la forme humanoïde, ils sont trop différents de moi pour mériter de vivre contre mes intérêts ethniques…

C’est Hemingway qui ironisait en ces termes : « La chasse à l’homme, c’est le métier le plus intéressant, une fois qu’on l’a débutée, on ne s’arrête plus jamais »



Madis

Articles les plus consultés