jeudi 7 avril 2011

PETITION ... la Côte-d'Ivoire est actuellement en train de devenir le deuxième Rwanda

LA PETITION

Les anciennes colonies françaises d'Afrique occidentale souffrent des injustices depuis plus de cinq décennies. Ces anciennes colonies sont assujetties aussi bien à la politique intéressée de la France qu'à la mauvaise gouvernance de leurs propres dirigeants, qui agissent très souvent dans l'intérêt et au nom de la France. Cette situation impose aux populations des conditions de vie misérables notamment la famine et la pauvreté.

Ce type de conspiration politique (par example le soutien militaire à des groupes politiques) initiée par le gouvernement français a causé au moins:

  • 200.000 morts au Burundi (1972);
  • 200.000 morts au Congo-Brazzaville (1998);
  • 212.000 déplacés en République Centrafricaine (2005 - 2010);
  • 400.000 morts au Cameroon (1950 - 1963);
  • 500.000 morts en Angola;
  • 1.000.000 morts au Rwanda (1994);
  • 1.000.000 morts au Congo-RDC (1998 - 2010);

et continue de faire de nouvelles victimes chaque jour.

A l´issue de la récente élection présidentielle ivoirienne qui a eu lieu en Novembre 2010, des fronts politiques ont été formés à nouveau. L'ONU, les troupes françaises et le gouvernement français dont les rôles étaient d´aider à sécuriser les élections en Côte d´Ivoire ont joué un rôle clé dans l'aggravation des tensions en déclarant leur soutien à M. Allassane Dramane Ouattara qui, selon l'enquête menée par le Conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire, n'a remporté que 49% du vote populaire contre 51% pour le président sortant, M. Laurent Gbagbo. En s'opposant ainsi la décision du Conseil constitutionnel, l'ONU et le gouvernement français ignorent le droit à la souveraineté de l'Etat ivoirien, au mépris des conséquences dévastatrices qui pourraient en découdre. Une fois encore, comme c´était le cas déjà en 2002, les véritables raisons de la position du gouvernement français et des Nations unies sont les réserves de pétrole convoitées dans le Golfe de Guinée, une région qui s'étend entre l´Afrique de l 'Ouest et l´Afrique centrale et comprenant les pays de la Côte d'Ivoire à l'Angola. Le golfe de Guinée détient la plus grande réserve pétrolière mondiale en eaux profondes ainsi que des quantités considérables de gaz naturel. En outre, il existe d'importants gisements de minéraux tels que or, diamants, manganèse, minerai de fer, cuivre, étain et coltan.

Pour les pays de cette région, le développement et l'utilisation responsable de ces sources d'énergie et des minéraux pourraient stimuler leur croissance économique ouvrant ainsi la voie vers la réduction de la pauvreté. C'est ce qui explique la position du Président sortant de Côte-d'Ivoire selon laquelle chaque pays doit avoir le droit exclusif de commercialisation de ses propres ressources au mieux de ses intérêts.

Déjà en 2002, une rébellion initiée et organisée par le gouvernement français avait déjà causé la mort de nombreux Ivoiriens innocents. Les troupes rebelles armées par le gouvernement français et assistées par les troupes françaises avaient exécuté des milliers de civils innocents. Environ 4.000 personnes - dont des femmes et des enfants - ont été sauvagement assassinés (voir: http://www.rti.ci/cgi-bin/page.cgi?g=Detailed%2F4164.html;d=1) et un million d´Ivoiriens ont été déplacés.

Cette fois, l'action est encore plus dramatique. Le jeudi 24/02/2011, sur ordre du gouvernement français, les banques françaises présentes en Côte-d'Ivoire qui font plus de 70% du secteur bancaire ivoirien ont fermé sans préavis. Depuis lors, ni les entreprises ni les citoyens ont accès à leurs comptes bancaires. La conséquence de cet acte irresponsable et inexplicable est que 15 millions d'êtres humains sont menacés par la famine.
En outre, dans une optique encore plus inhumaine un embargo sur les médicaments a été imposé à la Côte d´Ivoire. Le gouvernement français et l'ONU veulent ainsi imposer un candidat à la tête du pouvoir ivoirien afin de consolider la domination francaise dans cette région.

La violation des droits de l'Homme, l'ignorance du droit à la souveraineté des pays africains, l´ingérence dans les affaires internes des Etats Africains depuis l' « indépendance apparente », il y a plus de 50 ans, ont déjà coûté des vies indénombrables d'innocents.

Cette pétition est un appel à toute assistance. Il s'agit d'une demande urgente de soutien afin d´éclairer ces crimes contre l'humanité. Chaque nouvelle victime en Côte-d'Ivoire est une nouvelle perte en vie humaine de trop. Ces exactions ne doivent plus être étouffées et couvertes car la Côte-d'Ivoire est actuellement entrain de devenir le deuxième Rwanda.

Aidez-nous à mettre le véritable visage des conflits en Côte-d'Ivoire à la lumière et par ricochet forcer ainsi les décideurs à agir afin de prévenir la catastrophe humanitaire imminente en Côte d´Ivoire.
Vous avez votre mot à dire, votre voix compte et l'Afrique compte sur vous !

merci de signer cette pétition... ICI

SOURCE: http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html

Siggi Taxaw SEMEtt

avec le peuple ivoirien

Articles les plus consultés