dimanche 8 avril 2012

FRANCOPHONIE EN AFRIQUE, à qui profite(nt) ce crime?

La cacophonie FRANCOPHONE en plus du crime linguistique perpétré contre nos langues et cultures, nous coûte extrêmement cher car elle constitue pour la France un marché très juteux. "Hachette International, qui détient 85 % du marché de l'édition scolaire en Afrique francophone, tente de conserver sa position de quasi-monopole dans un secteur dépendant de fonds internationaux."  ( cf. http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/06/10/la-france-regne-en-maitre-sur-le-marche-des-manuels-scolaires-en-afrique-francophone_1370530_3244.html)

 

Xalima ak daa doynap gànnaay

Xareek jaasi wees na

Deqi tenup Dëqële fekku fa ap teere

Ajoor jok jot na

Pofrima Selo
www.facebook.com/styloculture
www.styloculture.org/pofrima

Articles les plus consultés