samedi 2 juin 2012

Des larbins et de leurs rodomontades - par Izagha

Des larbins et de leurs rodomontades

 

Boni Yayi, ci-devant béni oui oui de Nicolas Sarkozy était en métropole ce lendemain d'élections en France pour se faire adouber valet de pied de sa sérénissime François Hollande. Placé à la tête de l'Union Africaine par un système de rotation aveugle, il est allé à Paname faire allégeance et prendre les ordres de la Françafrique, l'abominable réseau franc-maçon qui tient les rênes de l'Afrique ''francophone''.


M. Yayi qui a l'outrecuidance de prétendre parler au nom de l'Afrique, foulant au pied la souveraineté des Maliens, n'entends rien de moins que de transformer le pays de Soundjata en un enfer comparable à ceux que, hier, les Occidentaux ont allumé en Afghanistan, en Somalie, en Irak ou en Lybie. Là où tous les Maliens, du nord comme du sud, affirment leur résolution ferme à régler leurs différends par la palabre africaine, M. Yayi, bonhomme de paille de la France, parle de saisine du Conseil de Sécurité des Nations Unies !


Le Mali a dit qu'il ne voulait même pas de troupes africaines sur son territoire ; il ne réclame qu'une aide logistique et seulement si était que la solution du dialogue devait échouer. Alors, au nom de qui ou de quoi M. Yayi irait quérir la ''Communauté Internationale'' dont l'intervention désavouée par l'U.A. en Lybie est à l'origine de tous les problèmes du Mali ? Il est temps que l'Afrique se débarrasse de cet esclave.

 

IZAGHA

SEMEtt, Mouvement panafricaniste pour la paix et l'amitié entre les peuples du monde

Manifeste de SEMEtt www.styloculture.org/semett

Articles les plus consultés