dimanche 2 septembre 2012

CHARABIA POLITIQUE AU SENEGAL … "Grille de lecture: relation entre le pouvoir SPIRITUEL et le pouvoir « temporaire » au Sénégal " par Pofrima Selo

Cette publication fait suite à :

CHARABIA POLITIQUE AU SENEGAL .. "Du MACKY-sme rampant au MACKY-avélisme émergeant" 


Macky Sall chez le Khalife des Mourides

Par paresse intellectuelle, je ne vous livre aujourd’hui que 6 « petits points » qui ont attiré mon attention :

1- Macky, assis sur/dans un GRAND fauteuil en cuir, a présenté ses remerciements au Khalif général des mourides … pour son élection à la magistrure (relativement) suprême,
2- par contre, le Khalif général des mourides (son hôte du jour) s’est assis sur un fauteuil plus sobre et plus petit … dans un coin de la salle. Il est très « effacé » … On dirait qu’il est en pleine méditation spirituelle,
3- le Khalif semble plus serein et même un peu « distant » de son invité-du-jour … et de la « foule » qui l’accompagne.
4- lors du discours du porte parole du Khalif général des mourides, Macky (le Président de tous les Sénégalais) consacre, tout en tremblotant, beaucoup d’énergie à réarranger  son habillement et à redimensionner sa « mise »,
5- le porte parole du Khalif répond au Président de tous les Sénégalais (sous la silencieuse « supervision spirituelle » du grand Maître des lieux),
6- un point crucial du discours du porte-parole-du-Khalif-général-des-Mourides :

Dafa am sunu Kilifa gu baax nak 
[Seex Abdu Laxaat Mbàkke], gu daan wax ni:
Ni nuy yoree kër, lanuy yoree rééw
Mooy, lone nga nangu koo wuti
Fas yeene koo am
Te nàngu koo seddele
Te gën saa nééwlé
Loolu de boo ka defee jàmm am si rééw mi
(qui se lance pour traduire ...?)

Le point 6 de mon "discours initial" est assez suggestif.  Ce point 6 est important en ce qu’il résume les caractéristiques d’un bon „guide“ … selon la conception mouride.  Le fondateur du mouridisme, Khadimou Rassoul  disait ceci: "J'ai honte que Dieu et les Anges me voient porter mes pas vers le pouvoir temporel" (= ici j'ai traduit par "temporaire"). J'aurais pu développer mon propos, toutefois je préfère m'en arrêter là. Car tout le monde comprend l'attitude distante du Khalif des mouride dont le "pouvoir" transcende celle de la "reppibblik"... Comme, je l'ai évoqué plus haut, ma paresse intellectuelle m'empêche d'aller plus loin dans mon analyse.

Articles les plus consultés