dimanche 13 janvier 2013

[LA-PETITE-HISTOIRE-DU-JOUR] (Sénégal) Notre ELITISME DEBORDANT NOUS FREINE. L'Enfer ce n'est pas l'Autre qui nous enrichit de son expérience personnelle ... Pofrima Selo


___________________________
Ce "récit de vie" est une AUTRE manière pour moi de tenter d'illustrer ce que nous avons appelé dans notre "travail de mémoire" ... SE LE RACONTER AUTREMENT ;)
___________________________

LA QUESTION DU JOUR: Avez-vous une bonne "représentation" du TRAVAIL MANUEL?

___________________________

CONTEXTE

La petite histoire que je partage avec vous aujourd'hui s'est déroulée dans une petite ville allemande dont j'ai même oublier le nom. C'e n'est pas cela le plus important dans ce "récit de vie". Etant en Allemagne depuis quelques années, je me suis mis en contact avec un groupe de « Dialogue interréligieux Islamo-chrétien ». Ce cadre me permet d’être en contact avec des Allemands et des non-Allemands de différentes origines et d’avoir non-seulement des infos sur les conceptions religieuses et confessionnelles des participants à ce groupe de DIALOGUE ... mais aussi d’avoir des échanges sur ce qu’on a appelé vulgairement ICI des « récits de vie ».

___________________________

LE VOYAGE, MON INSTRUCTEUR

Dans le cadre de ces dialogues informels entre peuples du monde, j’ai eu une petite discussion avec un jeune Allemand en provenance du Rheinlandpfalz qui m’a tellement marqué que je me permets de vous raconter une séquence…Bref une manière de SE LE RACONTER AUTREMENT ;

___________________________

UN DISCOURS PRAGMATIQUE

En fait, j’ai eu honte ce jour quand ce jeune "travailleur manuel allemand" m’a demandé : "quelle est ta spécialisation ?" Je lui répondis, en bombant le torse si fièrement comme un dindon :
- "je suis linguiste"».
-"C’est quoi un linguiste?" répliqua-t-il l’air si étonné.
-"C’est un che-r-cheu-r qui che-r-che à expliquer comment fonctionne le langage humain et qui dresse des descriptions de langue"
- "A quoi sert la linguistique aux gens … dans la vie de tous les jours?"

Je me rappelle que ma réponse l’a fait marrer. Je lui soumets à mon tour au même interrogatoire pour comprendre sa conception. Il me dit tout simplement :
- "Moi je suis menuisier. Je produis des meubles. Les gens utilisent et sont fiers du savoir faire technique que je mets à leur disposition. Je rends les gens heureux à travers mon savoir faire pratique.

Ce "jeune travailleur manuel Allemand" ouvert mon horizon ce jour là ... il a changé positivement mon orientation. Car j’ai compris à ce moment que je n’avais pas une bonne conception de ce type d’activité professionnelle et que ceci polluait mes choix.



[IMPORTANT: Loo doonul taalibeem, mënulo doon sëriñam]

Articles les plus consultés