> Manifeste du Mouvement panafricaniste SEMEtt (MPS)

MANIFESTE DU MOUVEMENT SEMEtt

SEMEtt  est une structure qui regroupe des chercheurs en éducation, des artistes, des acteurs culturels, des cinéastes, des juristes, des économistes, des informaticiens, des enseignants, des journalistes et des membres de la société civile africaine préoccupés par les problèmes d'éducation - c'est-à-dire par le devenir du continent - car étant convaincus que le développement de l'Afrique passera inéluctablement par la formation de ressources humaines hautement qualifiées et dotées d'un concept de soi très fort.

Le Mouvement SEMEtt, qui a son siège à Dakar, ville qui en a vu naître la première section, entend fédérer toutes les compétences du continent dans le domaine des média, de la culture et de l'éducation, autrement dit tous ceux qui contribuent à structurer l'imaginaire collectif, pour ensemble tirer dans la même direction afin de booster l'Union africaine des peuples. Il est urgent, pour la jeunesse surtout, de rompre avec une certaine apathie et de se mobiliser pour la prise en charge du destin continental.

 Car  SEMEtt, qui est avant tout un think tank, c'est-à-dire un forum de réflexion pour dégager des voies novatrices vers la construction des Etats unis d'Afrique, se veut aussi, non seulement le creuset de récupération de toutes les initiatives heureuses d'où qu'elles viennent de par le monde - pourvu qu'elles soient positives pour le continent - mais encore et surtout une association activiste apte à élaborer des plaidoyers et un lobbying à même d'emporter l'adhésion des décideurs.

 Il faut en effet apprendre à être ensemble. Le commun vouloir de vie commune africain ne sortira pas du néant. L'unité culturelle de l'Afrique n'est pas à constater mais plutôt à construire. Et, par delà la diversité des cultures née d'une implantation locale différenciée, donc de défis à relever différents, le socle d'une Afrique mentalement unie, c'est-à-dire tendue vers une même finalité, existe bel et bien dans la continuité du bloc géographique, la similitude de la trajectoire historique et les échanges multiformes pluriséculaires.

 Les peuples qui gagnent sont ceux-là qui croient en eux, convaincus de porter en sacerdoce un destin à accomplir. Cette conviction ne naît pas ex nihilo. Elle est le fruit de valeurs et d'attitudes transmises lors du procès éducatif au sens large, avec comme composantes essentielles l'enseignement-apprentissage, le traitement directif de l'information et l'engagement mature des productions culturelles et artistiques. Le fatalisme inhibiteur et le complexe d'infériorité d'aujourd'hui sont des produits de l'Histoire. L'Histoire doit se charger de leur faire un sort.                                                                

                                                                              Dakar le 27.12.2007
                                                        mouvement.semett@gmail.com
                                                        sur FACEBOOK 
                                                        traduction en WOLOF
                                                        Infos ADMINISTRATION








Articles les plus consultés